Imprimer

Jean-Yves Boutin a guidé cette randonnée-découverte sur le causse Méjean et a commenté avec passion les différents sites traversés.

 

Après avoir sinué dans une forêt de résineux des causses, le sentier débouche sur la Place Centrale : cirque façonné par l'érosion, entouré de dolomies et dont les accès se font par de remarquables arches naturelles. Au centre se dresse un monolithe d'une dizaine de mètres.

La randonnée se poursuit jusqu'à la grotte des Baumelles. Celle-ci devait être vraisemblablement utilisée comme bergerie au Paléolithique. Cette cavité rocheuse ressemble à un auvent sous lequel on peut encore voir quelques vestiges de murs.

Le groupe poursuit sa marche en passant devant la grotte de "l'Homme mort", découverte en 1870 par le docteur Prunières. A l'intérieur, ce dernier aidé du professeur Broca qu'il avait sollicité, mit au jour une cinquantaine de squelettes datant de l'âge de cuivre. Cette grotte revêt un intérêt capital pour l'archéologie. En effet, on y trouve des crânes trépanés en voie de cicatrisation, avec toutes les interrogations et interprétations qu'ils peuvent susciter...

Après avoir longé un village ruiniforme préhistorique, le sentier débouche sur le cirque des Arcs Saint-Pierre où s'élèvent trois arches rocheuses majestueuses et larges d'une dizaine de mètres. Jean-Yves Boutin explique qu'elles ont été creusées par les flux de l'océan qui recouvrait, à l'époque, les causses, érosion commençant par la partie basse.

Captivante randonnée grâce à la passion communicatrice de Jean-Yves Boutin...

(Jean-Yves Boutin  du Service Régional de l'Archéologie ou SRA).