Imprimer

 

 

 


C’est pour tenter de les découvrir que le CER Benjamin Bardy a proposé, ce samedi 19 septembre, une journée-découverte de la Caverne du Pont d’Arc (Ardèche) qui reconstitue - exploit unique au monde – la grotte Chauvet-Pont d’Arc découverte fin 1994 par trois spéléologues ardéchois (Eliette Brunel, Jean-Marie Chauvet et Christian Hillaire).
Dans la première partie de la grotte, l’ocre rouge domine dans les œuvres pariétales où points-paumes, mains « négatives » ou « positives », signes abstraits et animaux rythment le parcours. Puis, le fusain noir prend le relais : rhinocéros, mammouths, grands félins, rennes, bison, chevaux comme en cavalcade …surgissent littéralement de la roche. ! Fresques spectaculaires par la densité, la diversité des animaux et leurs expressions ! La plus grande partie des très nombreux restes osseux répartis dans l’ensemble de la cavité appartient à l’ours des cavernes qui y hivernait volontiers et l’a très longuement fréquentée
.
Afin de parachever cette visite, les participants suivirent une passionnante conférence privée (réservée par et pour le CER Benjamin Bardy) donnée par une spécialiste de cette période préhistorique dite des Aurignaciens.
Elle permit au groupe d’appréhender combien la grotte Chauvet -Pont d’Arc apporte un nouveau regard et de nouvelles données sur la chronologie, les thématiques, les techniques de l’art pariétal. « Art lié à une vision du monde, art sacré mais surtout art accompli et maîtrisé…il y a 36 000 ans ! »