Imprimer

... Des origines à 1970

Conférence animée par Emmanuelle SOULIER, vice-présidente du CERBB, elle cherchait à offrir une vision panoramique et transversale  sur le paysage mendois faisant concorder espace et temps.

 

En effet, la lecture du paysage de la cité est aisée ! Si la ville s'est agrandie avec un étalement urbain  important au cours des siècles, l'évolution démographique et l'absence de véritable industrialisation  ont amené des changements faits d'agrégats périphériques la plupart du temps , avec très peu de démolitions ou de restructurations. 

 

 

Centre ville Mende 1                  Centre ville Mende 2

 

Cela donne au centre ville un parcellaire très imbriqué  avec une empreinte médiévale très visible. Les boulevards se trouvent à l'emplacement des anciens remparts et de leurs glacis. Les maisons à pans de bois dont certains sont parfois masqués, sont nombreuses dans le centre ancien.

 

 

Plan Mende 1

 

Le XIX° siècle a également marqué durablement la physionomie de la cité, la place Urbain V est, par exemple, devenue avec "l'oeuvre sainte et patriotique " défendue par Théophile Roussel, le témoin de la volonté nationale de donner aux cefs-lieux des départements , les codes urbains de la Nation et de la Répiblique.

Elle a abouti à la destruction totale du quartier de Marchastel dans l'indifférence générale. Ce quartier se situait entre la rue de l'Ormeau et l'actuel boulevatd Henri Bourrillon, peu de gens connaissent d'ailleurs son existence passée !

La ville reçoit  aussi au XIX° de nombreux édifices publics ( ex Le Palais de Justice) qui sont l'adaptation de l'architecture nationale aux moyens techniques locaux.

 

 

Cathédrale Mende           Monument           Pont Notre Dame Mende 1

 

Vue panoramique Mende 1

 

 

Par ailleurs, l'arrivée du train  (1884) et plus près de nous (1951) l'alimentation en eau des coteaux ensolellés grâce au lac de Charpal, ont continué de faire évoluer le visage de la ville.

La conférence a pris fin avec la construction du quartier de Fontanilles .Celui-ci répondait aux besoins créés par l'augmentation de la population et le désir de celle-ci, de bénéficier du confort moderne, chauffage central et salle d'eau en prime...

 

 

Cette conférence  - très riche et agrémentée de nombreuses anecdotes - pourrait ouvrir la voie à d'autres exposés plus spécifiques, uniquement consacrés à l'évolution de Mende au XIX°  ou même à la transformation de la place Urbain V. Mais elle a également permis  de faire le lien entre de nombreux sujets précédemment traités au CERBB.

 

 

 

Public