Imprimer

Le CER BB avait invité deux éminents géologues - Jean-Pierre COUTURIÉ et Bernard LAUGIER - pour animer une conférence sur le granite*de Margeride.

 

Conférenciers 

 

Ce dernier occupe la partie Nord du département de la Lozère et déborde sur la Haute-Loire, le Cantal et l'Aveyron. Il couvre une surface totale de 3 200 km² en comptant la partie recouverte par les terrains volcaniques de l'Aubrac et les dépôts sédimentaires. C'est l'une des trois plus vastes unités granitiques françaises avec le granite de Guéret et celui du Velay.

 

Granite 1       Gros rochers

 

Comme tout vrai granite, il est constitué de trois minéraux essentiels : du quartz et deux feldspaths (l'un appelé "plagioclase " contient du sodium et du calcium et l'autre  principalement du potassium, c'est "l'orthose"). Ce dernier minéral présente, ici, la particularité d'exister à côté des deux autres, en cristaux de formes irrégulières et de taille centimétrique (granite à gros grains) mais aussi de former des cristaux plus grands (5 à 12cm) en tablettes allongées , à faces parallèles, associées deux par deux par la macle de Carlsbad.

Ces grands cristaux blancs (méga cristaux) à section rectangulaure, sont familièrement appelés "dents de cheval" ; ils caractérisent les granites à structure porphyroïde.

 

Roche granitique

 

Le granite porphyroïde de la Margeride contient aussi de "la biotte" ou "mica noir" en quantité variable : plus de 20% dans le type sombre, enrichi en dents de cheval, localisé dans la région orientale, du côté de Grandrieu et Monistrol et moins de 10% dans le type clair, autour de Serverette ; on peut d'ailleurs l'observer sur les façades des maisons du bourg avec quelques rares cristaux de cordiérite. Les "dents de cheval" sont ici presque absentes.

Ce granite est vieux d'environ 320 millions d'années (carbonifère supérieur) ; il forme une énorme lentille ("laccolite") entourée de roches métamorphiques (gneiss, micaschistes...). Il provient de la fusion partielle à plus grande profondeur de gneiss, facilitée par l'injection d'un magma basique à haute température, révélée par la présence dans le granite de petites enclaves arrondies, décimétriques de teinte sombre à grain fin et de masses beaucoup plus importants de "vaugérite", roche à gros grain contenant de l'amphibole et du mica noir.

 

Rochers route Ste Eulalie           Rochers 2

 

Le granite de la Margeride est recoupé par des filons et de gros amas de granite à grain fin et de teinte claire ("leucogranite") contenant du mica blanc ("muscovite") et de "la tourmaline"  ainsi que par des filons de quartz, utilisé, autrefois, pour fabriquer des alliages de fer et de silicium.

 

Exposé très scientifique et très technique  par ces éminents géologues ; il a parfois dérouté et "dépassé" les auditeurs mais fut cependant  très intéressant pour ceux qui se passionnent pour la géologie...Lors de promenades margeridiennes, le granite ne sera plus observé de la même façon !

 

"granite" : terme issu de la géologie = roche magmatique plutonique avec une composition chimique et minéralogique très précise.

"granit" : de l'italien"granito" ("grenu") = matériau de construction ( architecture, sculpture, dallage, ornementation) naturel ayant l'aspect d'une roche à structure grenue, dure et résistante.