Imprimer

" En cette année 2017, on a célébré le 500°anniversaire de l'affichage des "95 thèses " de Martin Luther le 31 octobre 1517 à Wittenberg. Ce texte important est considéré comme le point de départ du protestantisme dans l'histoire de l'Eglise chrétienne.

Il a dû mener plusieurs combats, d'abord contre lui-même, en entrant dans les ordres et en étudiant les textes sacrés dans lesquels il a puisé une nouvelle compréhension de la justice de Dieu.

Dans ses 95 thèses - qui seront très vite diffusées grâce à l'imprimerie alors naissante - il s'est élevé contre les abus liés aux Indulgences, ces remises de peine contre les péchés monnayées par la Papauté. Martin Luther ne se doute absolument pas du cataclysme qu'il va déclencher les années suivantes...Combats de plume, comparutions devant les autorités ecclésiastiques et même devant l'Empereur ne le feront pas dévier de la conduite que lui dicte sa conscience.

En janvier 1521, il est excommunié par le pape Léon X et mis au ban de l'empire de Charles Quint en mai de la même année. Il risque alors sa vie et devra son salut au prince-électeur Frédéric de Saxe, qui le cache dans le château de la Wartburg en Thuringe. C'est là qu'il traduira le Nouveau testament en allemand, pour rendre les textes sacrés accessibles au commun des mortels. Cette traduction a une grande influence religieuse et littéraire; elle contribue à unifier la langue allemande.

Par la suite, on a pu reprocher à Martin Luther ses prises de position sur la Guerre des Paysans de 1524-1525 et ses propos sur les Juifs; ceux-ci ont, hélas, contribué au maintien d'un profond antijudaïsme en Allemagne. Mais c'est aussi grâce à lui que ce pays est devenu une nation de grands musiciens car il a donné une grande place au chant dans la communauté religieuse.

Mais son principal mérite reste cependant d'avoir voulu apporter un réconfort spirituel à ses contemporains en leur ouvrant et montrant d'autres voies que celles alors en usage..."

 

 

Mme Bayle H650

 

 Martin LUTHER (1483-546), celui qui a osé...tel était donc le titre donnée à sa conférence par Mme Sylvette BAYLE qui a brillamment développé pourquoi et comment ce théologien réformateur est à l'origine du Protestantisme.

La confession de foi des Eglises luthériennes est d'ailleurs résumée dans deux actes approuvés par Martin Luther : "La Confession d'Augsbourg"(1530) et "Les Articles de Smalkade" (1537).

 

© CERBB