random_image1.jpg

Rechercher sur le site

IMAGE Les enfants perdus de Lozère
Monique Fraissinet, greffière auprès des tribunaux judiciaires, a animé une conférence sur "les enfants abandonnés de Lozère au XIXè siècle"... Lire la suite...
IMAGE Les premiers camisards
Le Centre d’Etudes et de Recherches a accueilli ce jeudi 16 mars,devant un public venu très nombreux, monsieur Henry Mouysset pour animer une... Lire la suite...
IMAGE Les soldats cévenols lozériens pendant la Guerre franco-prussienne 1870-1871
Le Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy avait convié Yves RAUZIER le 9 mars, pour animer une conférence sur « les soldats cévenols... Lire la suite...
IMAGE La Bête du Gévaudan, une histoire vraie
Le Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy a accueilli, ce mercredi 17 novembre, Bernard Soulier pour présenter sa conférence sur... Lire la suite...
IMAGE La bibliothèque de l'ancien grand séminaire de Mende
Les "trésors" de la bibliothèque diocésaine de Mende Mercredi 20 octobre, Alain Laurans, conservateur retraité des Archives départementales a... Lire la suite...
IMAGE Le vieux "Castrum" de Randon
Mercredi 13 octobre, le Centre d'Etudes et de Recherche Benjamin Bardy avait invité Fabien Huguet et Stéphane Laisné pour présenter leurs... Lire la suite...
La peste en Gévaudan . 1720 - 1722 .
 Une terrible épidémie de peste a durement frappé le comté du Gévaudan de 1720 à 1722... Lire la suite...
IMAGE Le service de santé militaire à Mende en 14-18
Qu'est-ce ? Comment est-il organisé ? Qui a-t-il accueilli et où ?...Quelques questions parmi bien d'autres que Jean-Marie LACOUR a traitées...... Lire la suite...
IMAGE A l'affiche !
                 Un soldat...un emprunt...un célèbre slogan... Qu'est-ce qui peut donc les... Lire la suite...
IMAGE Les trois CHALBOS de Cubières, de 1684 à 1803.
   La famille CHALBOS de Cubières (48) est, hélas, trop méconnue... Trois personnages issus de cette fmême famille - deux demi-frères... Lire la suite...
IMAGE La vie à Marvejols pendant la 2° guerre mondiale
        Quelques facettes des ces années où les habitants de Marvejols ont été confrontés - à partir du 3 septembre... Lire la suite...
IMAGE Le Prieuré Saint Sauveur de Chirac
  Aujourd'hui devenu église paroissiale de Bourgs- sur-Colagne (Nouvelle commune regroupant Chirac et Le Monastier) Lire la suite...
IMAGE Une affiche de 1920
       Clemenceau...le coq...l'eau de Javel... Lire la suite...
IMAGE Le testament médiéval : miroir aux mille facettes
      "Les testaments du Rouergue et du Gévaudan des XIII°, XIV° et XV° siècles" Lire la suite...
IMAGE Le protestantisme en Lozère de1520 à 2020.
  Cinq siècles de présence dans le département  ! Lire la suite...
IMAGE Le quotidien des Poilus dans les tranchées
  Parce que Victor Gazagne, l'un des grands-pères du conférencier, avait été mobilisé lors de la première guerre mondiale  dans le... Lire la suite...
IMAGE Le rôle des femmes pendant la guerre 1914-1918
        Ce rôle doit s'analyser dans la durée de la guerre, à cause de son industrialation et être situé à côté du rôle... Lire la suite...
IMAGE Le 11° jour du 11° mois à la 11° heure de l'an 1918...
                    Le clairon du cessez-le-feu sonna sur le front de la terrible guerre...... Lire la suite...
IMAGE Le castrum de Calberte
   Volume numéro 4 de la collection " Patrimoines de Lozère " Lire la suite...
IMAGE Emile JOLY, maire de Mende de 1908 à 1918.
Avant la publication prochaine ( automne 2018 ) par la ville de Mende du "Journal d'Emile Joly", Lire la suite...
IMAGE "Ma guerre d'Algérie" par Gabriel BOFFETY
 Parti pour 24 mois de service militaire, ce sont, en définitive, 30 mois que Gabriel Boffety a accomplis, dont 15 en Algérie. Lire la suite...
IMAGE Jean-Antoine CHAPTAL
Devant une salle bien remplie et un public très intéressé, le conférencier M.Jules MAURIN * rappelait le parcours de cet illustre lozérien... Lire la suite...
IMAGE Le carré militaire de Mende
Trop souvent méconnus et bien différents des nécropoles et cimetières militaires sont les 2000 carrés militaires. Lire la suite...
IMAGE Présentation du Projet "Hospitalet"
Le Projet "Hospitalet" est porté par l'association Histoire et Marche de Chanaleilles ( 43) . Il est né de l'intérêt historique et... Lire la suite...
IMAGE Martin LUTHER, celui qui a osé...
" En cette année 2017, on a célébré le 500°anniversaire de l'affichage des "95 thèses " de Martin Luther le 31 octobre 1517 à... Lire la suite...
IMAGE L'inventaire des biens culturels en Lozère
  Recenser le patrimoine pour mieux le connaître et le protéger est la mission principale de l'inventaire général. Mission d' Etat confiée... Lire la suite...
IMAGE Camille Claudel
Camille CLAUDEL (1864-1943) ou « La destinée volée » Aînée des 3 enfants de la famille Claudel, Camille sera toujours rejetée par... Lire la suite...
IMAGE Le translozérien
Le Translozérien : De Marvejols à La Bastide… A l’heure où les dirigeants de la SNCF programment une lente fermeture de cette liaison... Lire la suite...
IMAGE Le Centre d’études et de recherches Benjamin BARDY à l’assaut du Tournel
Après un accueil chaleureux en mairie du Mas d’Orcières, Evelyne Mouret nous fait découvrir la plus petite et très belle chapelle de la... Lire la suite...

 

 

                Le clairon du cessez-le-feu sonna sur le front de la terrible guerre... L'armistice était signé ! 

 

Directeur départemental de l'ONACVG, M. Davatchi n'a pas voulu, dans sa brillante, passionnante et inédite conférence du 7 novembre, s'en tenir à la seule narration anecdotique des faits, à "la petite histoire de l'armistice" mais analyser et faire s'interroger les très nombreux auditeurs.

conferencier

 

 

Depuis novembre 1917, Clemenceau* est à nouveau président du Conseil (chef du gouvernement de Poincaré),

Depuis mai 1918, le maréchal Foch dirige le commandement unifié des alliés,

Depuis septembre , dans une clairière de la forêt de Compiègne, deux convois parallèles sont cachés. Dans l'un, l' Etat Major interallié et dans l'autre des représentants de l'Empire allemand.

Au petit matin  du 11 novembre, dans leur wagon-salon, le maréchal Foch et le général Weygand  assistés des amiraux britanniques Wemys et Hope obtiennent du ministre d'Etat Erzberger à la tête des plénipotentiaires allemands, la capitulation du II° Reich, aux conditions draconiennes des alliés.

12 pages dactylographiées aux 34 articles en 6 chapitres "officialisent" la fin de la guerre !

 

wagon

 Wagon de l'armistice.

 

Pourquoi et comment en est-on arrivé à cette signature ?

En France comme en Allemagne monte un profond désir de paixDès septembre 1918, des tractations diplomatiques se mettent en place ...

    -  Clemenceau et Foch constatent que l'ennemi est vaincu sur le terrain  après le recul allemand d'août 18 et que la lassitude gagne du terrain . "Nous devons cela à nos 1,5millions de morts" affirment de leur côté Poincaré et Pétain qui prônent l'écrasement total de l'Allemagne et la libération de tout le territoire . L'union sacrée semble se lézarder...

clemenceau foch

Clemenceau                                                                                                 Foch

    -  Les généraux allemands, conscients que le front ne tiendra pas (20% de désertions) et que la situatin est perdue sur le terrain, demandent aux civils   de s'engager vers la paix ; l'armée passe sous le contrôle du gouvernement. Mais la situation devient peu à peu chaotique dans le pays : situation sociale dramatique (pillages, famine...) et violents affrontements politiques  : " le Riech n'est pas vaincu sur le champ de bataille" et" les traîtres  de novembre" sont les politiques, les juifs, les démocrates"... Abdication officielle du Kaiser Guillaume II, la République est proclamée...

kiel manifestations

Kiel: manifestations du 4 novembre 1918.

guillaume 2

Kaiser Guillaume II.

     -  A cela s'ajoute la politique ambiguë des USA : le président Wilson se présente comme l'arbitre entre le peuple germanique et les peuples alliés. Il tente de convaincre politiques et militaires alliés qui lui opposent un refus catégorique.  Clemenceau et son homologue britannique Lloyd George sont convaincus que chaque jour qui passe renforce un peu plus le poids des USA..  A noter que les USA ne signeront jamais le Traité de Versailles du 28 juin 1919 mais une paix séparée !

thomas woodrow wilson

 Thomas Woodrow Wilson.

 

Est-ce,  dès lors, vraiment la fin ? Est-ce la  sortie de la guerre ? 

   - Sur le front se mêlent  incrédulité  - est-ce une reddition complète ? ...intense émotion ... charivari  mais  aussi  un silence assourdissant... 

 

   - A l'arrière, c'est la communion et l'allégresse internationale, les cloches et les drapeaux, la fête ! Mais cette immense joie de la victoire et de la paix est mêlée de profonde tristesse en songeant au 1,4 million de morts, aux veuves et aux orphelins !

liesse paris

Paris en liesse.

    - L'épidémie de grippe espagnole sévit faisant de 200 à 400 000 victimes ; en Lozère, venue de Villefort et Florac en septembre 18,  elle provoquera 1600 décès dans le 2° semestre ( Emile Joly, maire de Mende en mourra en décembre 18)....

   - la guerre  se poursuit  à l'Est, en Pologne, Ukraine, Autriche-Hongrie, Turquie...Entre 1918 et 1923, 24 conflits éclateront tout comme des révoltes coloniales...

   - la carte politique de L'Europe est bouleversée : des empires s'effondrent...le Communisme apparaît...

 

   - 10 ans de reconstruction :  900 morts par jour et pendant 4 ans... la  guerre laisse des traces innombrables dont certaines ineffaçables, démobilise les esprits et sa violence contamine vie et rapports sociaux...  Le retour à la civilité est "lourd", difficile pour les combattants rescapés, "les gueules cassées"... le pays est exangue ... rancoeurs et pacifisme se mêlent étrangement.

 

                                                  "Un peuple effondré, un peuple éploré...La France fière mais cabossée et à jamais transformée"

 

cimetiere

 

"Honneur à nos grands morts qui nous ont fait cette victoire  [...] Quant aux vivants [...] grâce à eux, la France, hier soldat de Dieu, aujourd'hui soldat de l'humanité, sera toujours le soldat de l'idéal" s'écrie Clemenceau dans son discours ovationné par les députés.

 

Mais, chacun se doute bien de l'arbitraire  même si ce jour est "sacralisé", c'est un cessez-le-feu (36 jours renouvelables et non un traité de paix),  une convention provisoire ; c'est comme un temps suspendu entre guerre et paix, ce 11° jour du 11° mois à la 11° heure de l'an 1918.

 

                                                                                                 ------------------------------------------------------------------------------------------

Pour aller plus loin...

   

  * Clemenceau (28-09-1841 en Vendée / 24-11-1929 à Paris), président du Conseil de 1906 à 1909 puis de 1917 à 1918, surnommé " Le Tigre" et /ou "Le Père la Vctoire".

Ce serait Georges Clemenceau lui-même qui a imposé en mars 1884, dans les colonnes de son journal "La Justice" l'écriture "Clemenceau" alors qu'à l'état civil, son patronyme comporte un accent aigu sur le premier "e". La prononciation comportant cet accent est toujours préférée !

Winston Churchill a dit de lui : " Dans la mesure où un simple mortel peut incarner un grand pays, Georges Clemenceau a été la France".

 

    *  Le wagon de l'armistice du 11 novembre 1918  a appartenu à l'Etat jusqu'en 1926...L'actuel n'est pas "l'original" mais s'inscrit dans la reconstitution du site en 1950.

 

     * Lectures(tous ces ouvrages sont disponibles au CERBB)

              - GAZAGNE Jean-Marie. 1914-1918. Journal d'un régiment. Des hommes dans les tranchées. Editions De Borée. Octobre 2005.

              - CERBB. Monuments aux Morts et plaques Commémoratives. Hommage aux enfants de Lozère morts pour la France. Bulletin n°33.Année 2013

              - ROUVIÈRE Jean-Claude. 1914-1918.Le Mémorial lozérien. Les oubliés de l'histoire. Lou Païs. Octobre 2018

              - JOLY Emile. (Maire de Mende de 1908 à 1918).Notes au jour le jour.Après 21 mois de guerre . Commune de Mende. Août 2018

 

 Recherches illustrations et photos : © Daniel Mathieu.

 Texte : © Pierrette Oziol.

    

Culture et convivialité

Informations pratiques

Centre d'Etudes et de Recherches Benjamin Bardy
14 Avenue Foch
48000 MENDE

04.66.65.24.46

Secrétariat (04.66.65.24.46)

lundi
10h - 12h
--------------------
mercredi
13h30 - 16h45 (jours de conférences)
13h - 17h (hors conférences)
--------------------
vendredi
10h - 12h