random_image2.jpg

Rechercher sur le site

IMAGE La nuit de la Saint-Barthélemy
Le 29 novembre, Lionnel Astier et Henry Mouysset ont animé une conférence sur le massacre de la Saint-Barthélemy pendant plus d’une heure trente... Lire la suite...
IMAGE Guerre de 1914-1918 : Désertion à Lajo
Mercredi 23 novembre, la salle Urbain V a accueilli une conférence présentant le destin singulier d'un soldat de la Margeride pris dans le tourment... Lire la suite...
IMAGE Il était une fois Mende : de places en places
L'exposé il était une fois Mende, de place en place est la suite logique d'une précédente intervention  dans laquelle il était question des... Lire la suite...
IMAGE Les seigneurs de Peyre
Avec le concours des communes de Peyre-en-Aubrac (Lozère), de La Piarre et Sigottier (Baronnies provençales dans les Hautes-Alpes), ce livre nous... Lire la suite...
IMAGE Du théâtre municipal au cinéma Le Trianon
Le 18 octobre dernier, les membres du Centre d’Etudes et de Recherche Benjamin BARDY étaient invités au cinéma Le Trianon, non pas pour voir... Lire la suite...
IMAGE La vie rurale en Gévaudan au temps de la Bête du Gévaudan
En début de séance, le président, Jacques Brajon, a souhaité rendre un hommage appuyé à Fernand Chabert et Guy Blanc, récemment disparus.... Lire la suite...
IMAGE Les camps nazis : incarnation et symbole de l’idéologie hitlérienne
A l’invitation du Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy (C.E.R.), l’ANACR 48 intervenait le 1er juin sur le sujet suivant : « Les... Lire la suite...
IMAGE Les enfants perdus de Lozère
Monique Fraissinet, greffière auprès des tribunaux judiciaires, a animé une conférence sur "les enfants abandonnés de Lozère au XIXè siècle"... Lire la suite...
IMAGE Les premiers camisards
Le Centre d’Etudes et de Recherches a accueilli ce jeudi 16 mars,devant un public venu très nombreux, monsieur Henry Mouysset pour animer une... Lire la suite...
IMAGE Les soldats cévenols lozériens pendant la Guerre franco-prussienne 1870-1871
Le Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy avait convié Yves RAUZIER le 9 mars, pour animer une conférence sur « les soldats cévenols... Lire la suite...
IMAGE La Bête du Gévaudan, une histoire vraie
Le Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy a accueilli, ce mercredi 17 novembre, Bernard Soulier pour présenter sa conférence sur... Lire la suite...
IMAGE La bibliothèque de l'ancien grand séminaire de Mende
Les "trésors" de la bibliothèque diocésaine de Mende Mercredi 20 octobre, Alain Laurans, conservateur retraité des Archives départementales a... Lire la suite...
IMAGE Le vieux "Castrum" de Randon
Mercredi 13 octobre, le Centre d'Etudes et de Recherche Benjamin Bardy avait invité Fabien Huguet et Stéphane Laisné pour présenter leurs... Lire la suite...
La peste en Gévaudan . 1720 - 1722 .
 Une terrible épidémie de peste a durement frappé le comté du Gévaudan de 1720 à 1722... Lire la suite...
IMAGE Le service de santé militaire à Mende en 14-18
Qu'est-ce ? Comment est-il organisé ? Qui a-t-il accueilli et où ?...Quelques questions parmi bien d'autres que Jean-Marie LACOUR a traitées...... Lire la suite...
IMAGE A l'affiche !
                 Un soldat...un emprunt...un célèbre slogan... Qu'est-ce qui peut donc les... Lire la suite...
IMAGE Les trois CHALBOS de Cubières, de 1684 à 1803.
   La famille CHALBOS de Cubières (48) est, hélas, trop méconnue... Trois personnages issus de cette fmême famille - deux demi-frères... Lire la suite...
IMAGE La vie à Marvejols pendant la 2° guerre mondiale
        Quelques facettes des ces années où les habitants de Marvejols ont été confrontés - à partir du 3 septembre... Lire la suite...
IMAGE Le Prieuré Saint Sauveur de Chirac
  Aujourd'hui devenu église paroissiale de Bourgs- sur-Colagne (Nouvelle commune regroupant Chirac et Le Monastier) Lire la suite...
IMAGE Une affiche de 1920
       Clemenceau...le coq...l'eau de Javel... Lire la suite...
IMAGE Le testament médiéval : miroir aux mille facettes
      "Les testaments du Rouergue et du Gévaudan des XIII°, XIV° et XV° siècles" Lire la suite...
IMAGE Le protestantisme en Lozère de1520 à 2020.
  Cinq siècles de présence dans le département  ! Lire la suite...
IMAGE Le quotidien des Poilus dans les tranchées
  Parce que Victor Gazagne, l'un des grands-pères du conférencier, avait été mobilisé lors de la première guerre mondiale  dans le... Lire la suite...
IMAGE Le rôle des femmes pendant la guerre 1914-1918
        Ce rôle doit s'analyser dans la durée de la guerre, à cause de son industrialation et être situé à côté du rôle... Lire la suite...
IMAGE Le 11° jour du 11° mois à la 11° heure de l'an 1918...
                    Le clairon du cessez-le-feu sonna sur le front de la terrible guerre...... Lire la suite...
IMAGE Le castrum de Calberte
   Volume numéro 4 de la collection " Patrimoines de Lozère " Lire la suite...
IMAGE Emile JOLY, maire de Mende de 1908 à 1918.
Avant la publication prochaine ( automne 2018 ) par la ville de Mende du "Journal d'Emile Joly", Lire la suite...
IMAGE "Ma guerre d'Algérie" par Gabriel BOFFETY
 Parti pour 24 mois de service militaire, ce sont, en définitive, 30 mois que Gabriel Boffety a accomplis, dont 15 en Algérie. Lire la suite...
IMAGE Jean-Antoine CHAPTAL
Devant une salle bien remplie et un public très intéressé, le conférencier M.Jules MAURIN * rappelait le parcours de cet illustre lozérien... Lire la suite...

Mercredi 23 novembre, la salle Urbain V a accueilli une conférence présentant le destin singulier d'un soldat de la Margeride pris dans le tourment de la Iè Guerre Mondiale, le dénommé Firmin Soulier. David Davatchi, directeur de l’ONAC, et Benoît Kwietniak, archiviste aux Archives départementales de la Lozère nous ont plongé dans la grande et la petite histoire en racontant l’histoire tragique de ce conscrit, natif de Lajo. C’est à Lajo justement que commence leur récit. Il y a près de 20 ans, David Davatchi repère un nom sur la plaque des morts de la Guerre de 1914-1918, un certain Justin Soulier, de L’Estival (commune de Lajo) qui ne correspond à aucun individu tombé au Champs d’Honneur.

Des Souliers, à L’Estival il y en a quelques-uns, mais aucun Justin. Mystère… Jusqu’à ce qu’en 2021, au détour d’une recherche administrative aux Archives départementales, Benoît Kwietniak découvre le dossier extraordinaire, daté de 1938 d’un nommé Firmin Soulier, qui demande une rectification d’état civil … et qu’elle rectification : il souhaite tout bonnement être déclaré « ressuscité » ! Ce dernier dévoile alors toute la vérité : partie au front en août 1914, il combat jusqu’à la bataille de Beauséjour, le 7 mars 1915, il est porté disparu, présumé mort, puis officiellement déclaré décédé en 1921. Son nom est donc porté sur la plaque de l’église … mais apparemment avec le prénom de Justin… Coup de théâtre en 1937, Firmin écrit à l’autorité militaire à Mende, avoue qu’en fait après l’hécatombe des combats il a déserté le champ de bataille.


Espérant être déclaré mort, et s’est réfugié en Espagne. Le mystère de Firmin / Justin est, en partie, dévoilé 20 ans après la fin du premier conflit mondial…
Pour mieux définir et comprendre la désertion en temps guerre, monsieur Davatchi présente les aspects de ce phénomène, finalement mineur au cours de la Iè Guerre Mondiale : seulement 1 % de l’ensemble des conscrits français, sur l’ensemble du conflit. Quels risques prennent les soldats, leurs familles s’ils sont au courant, les raisons qui poussent les soldats à de telles extrémités… Ce qui amène à s’intéresser plus particulièrement aux lozériens qui ont franchi ce cap, dont certains de Lajo, comme Firmin… Après un parcours militaire dans l’infanterie, classique pour un jeune paysan lozérien de l’époque, c’est l’hécatombe de la bataille de Beauséjour (90 000 morts !) et la perte de proches dans les combats qui vont jouer pour lui le rôle de catalyseur.

 

Image_Firmin_Soulier_et_sa_femme.jpeg


Monsieur Kwietniak poursuit ensuite sur les circonstances de la découverte du dossier, et sur le déroulement des faits cités précédemment. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais grâce au contact de monsieur Alain Soulier, maire actuel de Lajo, elle va s’enrichir d’un témoignage exceptionnel. En effet, suite à des demandes de renseignements effectués par Monsieur Kwietniak auprès de la mairie, pour mieux comprendre l’affaire, monsieur Soulier le rappelle car il est intrigué : ce soldat porte le même nom que lui, et il est aussi originaire de l’Estival. Il interroge son père, Lucien Soulier, ancien maire, qui lui dévoile la vérité, Firmin est l’oncle de Lucien ! Il lui explique alors toutes les circonstances de cette épopée : la détresse morale extrême de Firmin après la perte de son frère au combat quelques jours avant la bataille de Beauséjour, la fuite des combats, le voyage clandestin de nuit pendant près de deux mois, le passage à Lajo pour voir une dernière fois ses parents… Et enfin l’arrivée en Espagne où il est recueilli par une congrégation religieuse de Figueras, épouse une veuve, Carmen Concas, avec qui il s’installe comme agriculteur à Fortia, près de Figueras. Après sa résurrection officielle, il ne reviendra qu’une fois à l’Estival de Lajo, en 1951, puis, retournera définitivement en Espagne jusqu’à son décès dans les années 70.


Pour conclure, David Davatchi souligne les parallèles singuliers entre le destin de Firmin et celui d’un autre fils de la Margeride, très proche de Lajo : Augustin Trébuchon, le dernier soldat français tué le 11 novembre 1918. Même milieux sociale et professionnel, tous deux sont dans l’infanterie. Mais là où Augustin est entré dans la Grande Histoire par sa mort, Firmin survie et entre dans la clandestinité et l’anonymat. Tous deux, à la fin, reposent très loin de leur Margeride natale.

 

KwietniakDavatchi.jpg
À gauche : Benoit KWIETNIAK (Archives départementales Lozère) - À droite : David DAVATCHI (ONAC 48)

 

 

Culture et convivialité

Informations pratiques

Centre d'Etudes et de Recherches Benjamin Bardy
14 Avenue Foch
48000 MENDE

04.66.65.24.46

Secrétariat (04.66.65.24.46)

lundi
10h - 12h
--------------------
mercredi
13h30 - 16h45 (jours de conférences)
13h - 17h (hors conférences)
--------------------
vendredi
10h - 12h