random_image1.jpg

Rechercher sur le site

IMAGE Le service de santé et le maquis du Mont Mouchet
Mercredi 29 juin, Monsieur Nicolas Planche, membre de l’ANACR 48, est venu présenter une conférence pour le CER BB, à l’Espace Jean Jaurès à... Lire la suite...
IMAGE Les compoix du Gévaudan du XVIIè siècle
Les compoix sont les ancêtres directs du cadastre napoléonien et préfigurent la loi de 1807 qui l’institue. L’ancienne province du Languedoc... Lire la suite...
IMAGE Les infanticides au XIXè siècle
Martine Reboul a animé une conférence au Centre d'Etudes et de Recherches Benjamin Bardy sur"Les infanticides en Lozère au XIXè siècle".... Lire la suite...
IMAGE Le rôle de la femme au XIXè siècle
Mercredi en fin d'après-midi, la salle de l'espace Jean Jaurès était comble pour venir écouter Monique Fraissinet qui nous a présenté, à... Lire la suite...
IMAGE 500 millions d’années d’histoire de Mende
La conférence sur l'histoire géologique de la Lozère, animé par Michel Wienin, géologue, Conseiller scientifique du Parc National des Cévennes... Lire la suite...
IMAGE La nuit de la Saint-Barthélemy
Le 29 novembre, Lionnel Astier et Henry Mouysset ont animé une conférence sur le massacre de la Saint-Barthélemy pendant plus d’une heure trente... Lire la suite...
IMAGE Guerre de 1914-1918 : Désertion à Lajo
Mercredi 23 novembre, la salle Urbain V a accueilli une conférence présentant le destin singulier d'un soldat de la Margeride pris dans le tourment... Lire la suite...
IMAGE Il était une fois Mende : de places en places
L'exposé il était une fois Mende, de place en place est la suite logique d'une précédente intervention  dans laquelle il était question des... Lire la suite...
IMAGE Les seigneurs de Peyre
Avec le concours des communes de Peyre-en-Aubrac (Lozère), de La Piarre et Sigottier (Baronnies provençales dans les Hautes-Alpes), ce livre nous... Lire la suite...
IMAGE Du théâtre municipal au cinéma Le Trianon
Le 18 octobre dernier, les membres du Centre d’Etudes et de Recherche Benjamin BARDY étaient invités au cinéma Le Trianon, non pas pour voir... Lire la suite...
IMAGE La vie rurale en Gévaudan au temps de la Bête du Gévaudan
En début de séance, le président, Jacques Brajon, a souhaité rendre un hommage appuyé à Fernand Chabert et Guy Blanc, récemment disparus.... Lire la suite...
IMAGE Les camps nazis : incarnation et symbole de l’idéologie hitlérienne
A l’invitation du Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy (C.E.R.), l’ANACR 48 intervenait le 1er juin sur le sujet suivant : « Les... Lire la suite...
IMAGE Les enfants perdus de Lozère
Monique Fraissinet, greffière auprès des tribunaux judiciaires, a animé une conférence sur "les enfants abandonnés de Lozère au XIXè siècle"... Lire la suite...
IMAGE Les premiers camisards
Le Centre d’Etudes et de Recherches a accueilli ce jeudi 16 mars,devant un public venu très nombreux, monsieur Henry Mouysset pour animer une... Lire la suite...
IMAGE Les soldats cévenols lozériens pendant la Guerre franco-prussienne 1870-1871
Le Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy avait convié Yves RAUZIER le 9 mars, pour animer une conférence sur « les soldats cévenols... Lire la suite...
IMAGE La Bête du Gévaudan, une histoire vraie
Le Centre d’Etudes et de Recherches Benjamin Bardy a accueilli, ce mercredi 17 novembre, Bernard Soulier pour présenter sa conférence sur... Lire la suite...
IMAGE La bibliothèque de l'ancien grand séminaire de Mende
Les "trésors" de la bibliothèque diocésaine de Mende Mercredi 20 octobre, Alain Laurans, conservateur retraité des Archives départementales a... Lire la suite...
IMAGE Le vieux "Castrum" de Randon
Mercredi 13 octobre, le Centre d'Etudes et de Recherche Benjamin Bardy avait invité Fabien Huguet et Stéphane Laisné pour présenter leurs... Lire la suite...
La peste en Gévaudan . 1720 - 1722 .
 Une terrible épidémie de peste a durement frappé le comté du Gévaudan de 1720 à 1722... Lire la suite...
IMAGE Le service de santé militaire à Mende en 14-18
Qu'est-ce ? Comment est-il organisé ? Qui a-t-il accueilli et où ?...Quelques questions parmi bien d'autres que Jean-Marie LACOUR a traitées...... Lire la suite...
IMAGE A l'affiche !
                 Un soldat...un emprunt...un célèbre slogan... Qu'est-ce qui peut donc les... Lire la suite...
IMAGE Les trois CHALBOS de Cubières, de 1684 à 1803.
   La famille CHALBOS de Cubières (48) est, hélas, trop méconnue... Trois personnages issus de cette fmême famille - deux demi-frères... Lire la suite...
IMAGE La vie à Marvejols pendant la 2° guerre mondiale
        Quelques facettes des ces années où les habitants de Marvejols ont été confrontés - à partir du 3 septembre... Lire la suite...
IMAGE Le Prieuré Saint Sauveur de Chirac
  Aujourd'hui devenu église paroissiale de Bourgs- sur-Colagne (Nouvelle commune regroupant Chirac et Le Monastier) Lire la suite...
IMAGE Une affiche de 1920
       Clemenceau...le coq...l'eau de Javel... Lire la suite...
IMAGE Le testament médiéval : miroir aux mille facettes
      "Les testaments du Rouergue et du Gévaudan des XIII°, XIV° et XV° siècles" Lire la suite...
IMAGE Le protestantisme en Lozère de1520 à 2020.
  Cinq siècles de présence dans le département  ! Lire la suite...
IMAGE Le quotidien des Poilus dans les tranchées
  Parce que Victor Gazagne, l'un des grands-pères du conférencier, avait été mobilisé lors de la première guerre mondiale  dans le... Lire la suite...
IMAGE Le rôle des femmes pendant la guerre 1914-1918
        Ce rôle doit s'analyser dans la durée de la guerre, à cause de son industrialation et être situé à côté du rôle... Lire la suite...

Mercredi en fin d'après-midi, la salle de l'espace Jean Jaurès était comble pour venir écouter Monique Fraissinet qui nous a présenté, à partir d'un cas particulier, la condition de vie de certaines femmes lozériennes dans la deuxième moitié du XIXè siècle. Ses recherches sont issues des fonds des archives départementales de la Lozère et de l'excellent livre "L'impossible mariage- Violence et parenté en Gévaudan, XVIIè, XVIIIè et XIXè siècles" (Editions Hachette-1982).

En préambule elle a évoqué les conditions de vie de certaines familles pauvres vivant à l'ousta, dans un habitat réduit, où parents et enfants dorment tous les uns à côté des autres « J’étais seule avec mes petites filles, une dormait près de moi, l’autre à mes pieds, j’accouchais dans l’obscurité ». C'est ainsi que s'exprimait une femme en 1841.

L'homme, maître des lieux, cache la clé du garde-manger qui contient toutes les provisions, la femme est obligée de mendier pour pourvoir à sa subsistance (1853).

Certaines familles sont dans l’impossibilité de doter leurs filles qui resteront célibataires, louées comme servantes. Certaines petites filles de l’ousta, quitteront la maison dès l’âge de neuf ans pour apprendre le métier de bergère, de fileuse, de servante. Une bouche de moins à nourrir. D'autres iront garder le troupeau avec la peur du loup qui s’aventure hors des forêts, certains enfants sont mordus et meurent de la rage, elles craignent les vagabonds et les errants.

D'autres, mères célibataires, choisissent d'aller déposer leurs enfants dans le tour des hospices à Mende, parce qu'elles n'ont "rien dans ce monde" pour nourrir les enfants qu'elles n'ont pas souhaités. Ainsi des infanticides sont évités. En 1858, sur 166 enfants abandonnés en Lozère, déposés dans le tour des hospices, 77 sont nés d'une mère célibataire. A partir de ces données l'on peut aisément comprendre les douloureuses conditions de vie de ces femmes.

Quelques statistiques pour compléter ces propos. Entre 1860 et 1870, ce sont 10 femmes célibataires ou veuves, qui ont été condamnées pour infanticide.  Et les hommes ? Certains ne restaient pas impunis. 47 ont été condamnés pour viol, tentative de viol ou attentat à la pudeur. Ils étaient journalier, domestique, sabotier, cultivateur, tailleur d’habits, perruquier coiffeur, berger, bouvier, marchand de bois, mendiant

Les enfants étaient placés, certains ont mené la même vie que ceux issus de la famille chez qui ils vivaient.

Pour illustrer l'ensemble de cette conférence, Monique nous a rapprochés de la vie de Victoire, née sur le Causse de Sauveterre en 1827, de ces deux enfants placés, nés hors mariage. Quand son dernier et 4ème enfant disparaît le jour de sa naissance en 1859, c'est Victoire qui est poursuivie devant la Cour d'Assises de la Lozère et condamnée à 5 années d'emprisonnement.

Une vie carcérale durant laquelle certaines mères avaient avec elles leur enfant. L'une « est une très bonne nourrice » (1877), une autre parce qu'elle a un enfant d’un an « à la mamelle » (sic), une troisième un enfant de 29 jours (condamnée pour vol en 1854). Encore une autre, en 1856, pour le même délit, a un enfant de 7 mois. Quand en 1853 une femme accouche en prison.

Et si ces femmes demandent une ration de pain supplémentaire, cela ne leur est pas systématiquement accordé.

Monique a choisi de nous dépeindre les douleurs de ces femmes quand on évite alors de mettre au jour les vies des hommes, de leurs hommes.

Ces violences tues et cachées ne nous ramènent-elles pas à ce que vivent certaines femmes …au XXIè siècle !

Au-delà de ce tableau noir, certaines femmes ont tout de même vécu avec un époux et des enfants menant une vie qu'on peut qualifier de normale pour cette époque.

 

Monique_Fraissinet_12-4-23.jpg

Culture et convivialité

Informations pratiques

Centre d'Etudes et de Recherches Benjamin Bardy
14 Avenue Foch
48000 MENDE

04.66.65.24.46

Secrétariat (04.66.65.24.46)

lundi
10h - 12h
--------------------
mercredi
13h30 - 16h45 (jours de conférences)
13h - 17h (hors conférences)
--------------------
vendredi
10h - 12h